18/04/2005

Qui veut mes belles gamelles?

Je suis dans une belle période de « gamellage intense».

J’m’en prend en veux-tu, en voilà ! Et en plus, je casse tout ce que je touche !

Avant-hier, en revenant d’une promenade avec un fiston grincheux râlant comme d’habitude de devoir marcher, je me dis, en prenant le pont pour piéton qui passe au dessus de la voie rapide, « Cela va peut-être l’amuser de courir un peu dans la descente ! »…bonne idée que voici !

Nous prenons la descente en trottant et v’là t’y pas qu’en arrivant en bas, l’un de nous perd l’équilibre et on tombe en plein sur les genoux pour moi et sur une main pour fiston sur l’asphalte du trottoir. Ce dernier se met à pleurer mais il n’a rien à part une égratignure dans le creux de la main. Je nous relève et pour dédramatiser, je dis « ce n’est rien ! Ce n’est pas grave, tu n’as rien ! C’était une mauvaise idée de courir sur cette pente ! ». Je souris jaune et le porte jusqu’à l’appart en sentant qu’à travers les déchirures de mon jeans, deux douleurs brûlantes s’éveillent et du sang s’écoule le long de mes mollets.

Constations des dégâts : »les deux genoux en sang et un jeans pour la poubelle »

Le genou de gauche porte une belle plaie large et profonde tandis que l’autre se contente de trois petites plaies mais celui-ci gonfle. Et maintenant, je ressemble à une vieille grand-mère avec mes bobos car en plus cette après-midi pendant une activité peinture dans la cuisine, Madame mon chat ne trouve rien de mieux à faire que de s’installer sous mon tabouret à l’endroit où je pose mes petons. Evidement lorsque après avoir mis une peinture à sécher, je reviens m’asseoir près de fiston, madame ne se bouge pas en voyant arriver mon pied délicat et sous l’écrabouillage de patte, elle répond par un griffage profond de mon petit orteil…imbécile de chat ! L’orteil se met à pisser le sang et voilà c’est super !!!

Et je passe sur le plat en verre que je met dans le four trop chaud et qui casse bien entendu avec le dessert dedans, le pot de confiture qui s’éclate la tronche sur le carrelage de la cuisine lors de sa sortie du frigo (Sans doute geste inconscient, elle n'était franchement pas bonne.), le sac d’aspirateur que je veux jeter et qui crève en répandant son contenu sur le carrelage cette fois du placard, le baffle que j’arrache du mur en voulant ouvrir gentiment un rideau (si, si je t’assure que c’est vrai mon chéri !!!;-)) et j’en passe…

Et oui, j’avoue, je suis une incorrigible maladroite doublée d’une distraite (mais les deux vont de pair, non ?). Je me cogne, je trébuche, je glisse et le soir je découvre des bleus dont je n’ai pas retenu la date de naissance…ne vous méprenez pas, je ne me plains pas…je constate… ;-)




20:28 Écrit par Nettah | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

:) et encore... ce n'est qu'un aperçu!!!

Dino (celui qui a du remettre le baffle en place)

Écrit par : Dino | 18/04/2005

Les commentaires sont fermés.