04/05/2005

Douceur printanière

J’aime voir le soleil d’une fin d’après-midi de printemps se frayer un chemin à travers les voiles d’une chambre. La fenêtre ouverte sur les sons que la douce chaleur enveloppe d’une résonance particulière.

Cette lumière chaude, dorée bercée par une légère  brise m’apaise où que je sois.

Le bruissement des jeunes feuilles  chatouillées par le vent, le chant des moineaux, des merles et les enfants se disputant, sans doute, un ballon ajoutent de la paix à ce moment.



20:30 Écrit par Nettah | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.