05/09/2005

La chasse au bonheur!

 

J’avais très envie de penser à mes petits bonheurs même si personne ne me l’a demandé…Cela m’est égal car je fais ce que je veux sur mon blog tout bleu ! ;-)

 

Il y en a vraiment beaucoup, voici les premiers qui me sont venus à l’esprit :

 

_ M’asseoir face à la mer, la regarder, la respirer, sentir le vent jouer dans mes cheveux et laisser divaguer mes pensées délirantes…

_ Entrer dans la chambre de fiston, le regarder dormir. Voir ses muscles détendus après la bataille contre le sommeil et m’inonder de son odeur de lait.

_ Voir un chat posé dans un salon tel une statue égyptienne, révélant ainsi une atmosphère de détente et intime.

_ caresser un chat ronronnant et me remplir de l’odeur si particulière qu’offre le dessus de leur tête, juste entre les oreilles.

_ Observer le soleil d’une fin d’après-midi jouer entre les voiles d’une pièce. Ecouter les oiseaux au dehors et me dire un instant que les bruits extérieurs ne peuvent nous atteindre.

_ Croquer dans une belle pomme croquante, juteuse et sucrée à souhait.

_ Me coucher, fermer les yeux et écouter de la musique.

_ Surprendre, l’espace d’un instant, au fond des yeux de mon homme certains  secrets.

_ Voir mon homme sourire, de ce sourire franc qui illumine son visage.

_ Me promener dans un bois, un jour d’automne, de préférence un jour humide et me remplir de ses parfums et du bruit particulier de mes pas sur les feuilles et branches jonchant le sol.

_ Entendre le rire franc de fiston et l’entendre déclarer « On est bien, hein, maman ? »

_Préparer des gâteaux. Voir fiston se délecter du reste de pâte, s’en mettre partout (comme je le faisais au même âge sauf que moi, je partageais la pâte avec le chat !). Sentir le parfum chaud du gâteau sortir du four pour envahir les moindres recoins de la maison !

_ Toucher une toile du plat de la main avant de commencer à la peindre.

_ Toucher, respirer des livres.

Etc…

 

Je crois que la liste est interminable car mes bonheurs sont tous des grands bonheurs et que j’essaie de voir tous les jours la beauté que peut apporter la vie pour ne pas laisser le vide me rattraper…Je supporte de moins en moins les gens qui barbouillent tout de noir et qui ne se rendent pas compte que leur malheur est souvent du à leur propre vision des choses, qu’ils ne sont pas seuls à souffrir et qu’ils gâchent la vie des autres. Certes, il faut pouvoir mettre des mots sur sa douleur, pouvoir exprimer son mal-être mais ces personnes se délectent de leur souffrance car cette dernière cache le vide de leur vie. Accuser l’autre permet de ne pas se remettre en question et se remettre en question c’est aussi accepter que nous ne sommes pas parfait et que souvent nous sommes notre propre bourreau. C’est plus facile de faire mal, de ne pas écouter l’autre, de noircir la vie que le contraire !


16:23 Écrit par Nettah | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

excelent! c post mérite 1 petite discution via email? nan???
a out d suite ma p'tite dame ;)

Écrit par : nelsonmateus | 05/09/2005

Pourquoi pas! Oui pourquoi pas! J'attends votre mail p'tit môssieur!

Écrit par : Nettah | 06/09/2005

Vide Ne pas laisser le vide nous rattraper c'est une course sans fin.

Écrit par : sophie | 06/09/2005

Une course... ...usante!

Écrit par : Nettah | 06/09/2005

groupe à plusieurs, ça passe mieux quand même

ps: t'as reçue mon email? nan? c'est normal ... j n l'ais pas envoyé ... 1 peu déborder en se moment

Écrit par : nelsonmateus | 07/09/2005

Euh... ...Sans doute, je ne sais pas...Faut voir...
Tu les a tout de même envoyé tes mails et j'y ai déjà répondu!

Écrit par : Nettah | 08/09/2005

Merci Nettah Merci Nettah pour ces ptit bonheurs partagés... Ceux avec ton fils me touchent tout particulièrement, me rappellent mon enfance et m'annoncent positivement les prochaines année à venir avec Camila.
Amitiés,

Écrit par : MJ | 14/09/2005

Les commentaires sont fermés.