06/09/2005

Ecrire

" Le journal est mon kif, mon haschish, ma pipe d'opium. Ma drogue et mon vice. Au lieu d'écrire un roman je m'allonge avec un stylo et ce cahier, et je rêve, je me laisse aller aux reflets brisés, je quitte la réalité pour les images et les rêves qu'elle projette... Ma drogue. Elle recouvre tout d'un voile de fumée, elle transforme tout à la manière de la nuit. Il faut que tout ce qui est matériel soit ainsi fondu dans le creuset de mon vice car, sinon, la rouille de la vie ralentirait mon rythme pour en faire un sanglot ".

 

Anaïs Nin, Journal 1931-1934


20:21 Écrit par Nettah | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

extrait choisi Je ne sais plus si je voulais publier cet extrait sur mon blog ou si je l'ai fait, mais je l'aime énormément, je suis une inconditionnelle d'Anaïs Nin depuis mes 18 ans, j'estime que cette femme m'a sauvé la vie ! Connais-tu, dans son Journal, le passage où elle parle à son enfant mort après une fausse-couche et où elle lui dit : "Il n'ya pas de père pour s'occuper de nous..." Un texte magnifique, très dur mais vraiment fort, qui a fait un beau scandale en son temps.

Écrit par : samantdi | 07/09/2005

J'aime beaucoup aussi... Honte à moi cela faisait longtemps mais je commence seulement à lire ses journaux maintenant. Elle me touche profondément...

Écrit par : Nettah | 08/09/2005

Anaïs... As-tu vu le magnifique film, avec Maria de Medeiros dans le rôle d'Anaïs Nin? Ça vaut le coup.

Écrit par : Elvira | 08/09/2005

Non... ...Pas encore. J'en ai entendu beaucoup de bien. J'espère le voir bientôt.

Écrit par : Nettah | 09/09/2005

je m'y reconnais un peu ... quelle jolie citation !
Depuis le temps que je me dis qu'il faut que je la lise ...

Écrit par : alizarine | 12/09/2005

Les commentaires sont fermés.