14/09/2005

Marguerite Brouhon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai presque quarante ans

 

J’ai presque quarante ans

Et je n’ai pas d’enfant.

Cependant, je porte en moi trois jeunes filles

Qui résument toute ma vie.

 

Ursula est ma fille des bois.

Elle est sauvage et n’a pas d’âge.

Sa robe folle est faite

De feuilles vertes et de noisettes.

Elle se tresse aux chèvrefeuilles

Des diadèmes pour écureuils.

Biche aux abois quand elle boit

L’eau des fontaines,

Puis met sa traîne en fil de lin

Pour marier l’âme de son chien.

 

Ingeborg est ma fille du nord,

Vaisseau fantôme en chaque port.

C’est une fille fort cruelle

Dont les beaux yeux comme des perles

Contemplent sans mot dire

Les morts qui tombent autour d’elle.

Elle ne se plait qu’en sa banquise

Où, caravelle en robe grise,

Elle déplie, rubans de gel,

Mouette vers Tintagel.

 

Fille des songes, mon Abelone !

L’enfant chérie du roi des Aulnes.

Pénélope du souvenir

Elle, tisse, tisse, tisse

Les nuages en fil de pluie

Les fêtes en noces mortes

Et les filles en fleurs de suie.

Elle promène en va-et-vient

Sur un radeau son mal de chien.

Contre sa muse elle repose,

Chasse les mouches de ses roses

Et joue les pleurs sur un pipeau

En parfums d’or ou parfum d’eau.

 

Me reste hélas ! Au fond de l’âme

L’âme d’Igor au cœur de flamme.

C’est un trésor en bas de soie

L’amour de moi en drap de cour.

Il est aveugle, il en est sourd.

C’est le sorcier des corridors,

C’est mon portier en habit d’or,

Qui fixe et fixe de ses yeux morts

Un ange clair, poudré de neige,

Figure de proue de mon manège.

 

…Et moi, je rêve parmi les fées

Qui sont venues au bras d’Orphée

Jeter le deuil sur ma couvée.

Je suis l’épouse répudiée,

La fille de joie du mal-aimé.

Par les cailloux, par les chemins,

Suis raboteuse de chagrins

Et traînerai de longues années

Ma peau de phoque, ma peau de rien.

 

Extrait du très beau recueil de Marguerite Brouhon « défense de courir. ». Un autre héritage de ma grand-mère paternelle. Sur la page de garde, une dédicace qui ouvre les portes à l’imagination…



02:26 Écrit par Nettah | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Merci Merci pour ce partage, je ne connaissais pas du tout. J'aime beaucoup, beaucoup...

Écrit par : samantdi | 14/09/2005

photos j'ai vue des photos d ton home, ton fiston et d toi!
enfim j pense, j n suis pas tout à fait sûr ... néanmoins j pensais k tu était beaucoup + vielle. :|

Écrit par : nelsonmateus | 14/09/2005

... Samantdi: Ce receuil me suit depuis mon adolescence. Je n'avais jamais su qui était Marguerite Brouhon. Maintenant, je le sais! Elle n'est pas du tout connue pour son oeuvre poétique mais plutôt pour son oeuvre pictural en témoigne cette adresse:
http://perso.infonie.be/galeriedupistoletdor/gdpo/Brouhon.htm

Nelson: Je ne sais pas comment je dois le prendre!!! :-p

Écrit par : Nettah | 14/09/2005

découverte vraiment très beau, moi non plus je ne connaissais pas, merci à toi et à samantdi

Écrit par : lilou la teigne | 14/09/2005

la banque financière 0 frais et interet bancaire comment bénéficier d'un financement crédit renégociation pret immobilier surendettement mensualité mensualité pas chères crédit auto emprunt dans une banque endettement

Écrit par : rachat de credit | 13/04/2014

Je trouve ça très beau, si tu as pas d'enfants, qu'est ce qui t'inspire autant ?

Écrit par : paroleanimaux.com | 01/09/2014

Votre texte est véritablement intuitif.Compliment à à son écrivain.Je vous relirai toutes les semaines

Écrit par : rachat de credit | 15/11/2014

Ton blog est véritablement.Un profond kif.

Écrit par : alarme pour maison | 17/11/2014

Cette chronique est carrément captivant.Repect à son auteur.Je vais revenir dans la journée

Écrit par : rachat de credit banque | 17/11/2014

Votre rubrique est franchement novateur.Hourra à son concepteur.Je vous consulterai rapidement

Écrit par : www.cnam-degfin.fr | 17/12/2014

je ne connaissais pas du tout. J'aime beaucoup, beaucoup...

Écrit par : Emploi d'avenir | 05/01/2015

Les commentaires sont fermés.